Les sciences sociales au travail du commun : le savant fait politique.

Durant l’été dernier, j’ai écrit un article pour la revue en ligne Rusca de la MSH-Sud à l’occasion d’un numéro portant sur l’utopie/dystopie. Il est actuellement indisponible du fait de la refonte du site. Je me permets donc de le publier en pièce jointe avec quelques retouches.

« Avec un peu d’imagination, nous pouvons dire que si Weber a laissé derrière lui Le savant et le politique, alors Pascal Nicolas-Le Strat lèguera Le savant fait politique. Il travaille aussi ce chantier en y développant une version originale et radicale de la réponse à la question épistémologique qui devient sous sa plume « épistémopolitique ». Dans le cadre du projet politique des communs – qui se pose comme voie alternative à l’État et au capitalisme – il propose que le chercheur et avec lui les sciences sociales, soit pleinement partie prenante de la construction de cette nouvelle voie. »

Cliquer ici pour télécharger le texte.

 

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire